Génie Marketing

Quand les opinions se confrontent aux faits réels et que le brainstormîng provoque de véritables ouragans !

Gérez-vous votre entreprise avec une mentalité d’employé?

C’est encore arrivé. J’ai encore discuté avec un client furieux contre nous…

Cet homme intelligent à eu la très bonne idée de lancer un service, bien moins cher que ses concurrents… Il a utilisé ma méthode pour vendre son service et attirer du trafic, mais il n’en a utilisé qu’une toute petite partie.

Toujours est-il que son site lui rapporte maintenant entre 3000 et 4000 euros par mois… Et il voulait nous le vendre.

Lorsque je lui ai demandé de m’expliquer la situation et pourquoi il devait le vendre , j’ai immédiatement compris que je ne l’achèterais pas malgré mon intérêt de départ.

C’est que voyez-vous, sa bonne idée de départ s’est retournée contre lui. Pour générer ses 3000-4000 euros de ventes par mois il doit travailler 17 à 19 heures par jour! Bref, il est esclave de son site… Et cherche à s’en débarasser.

Ce client que je ne nommerai pas s’est retrouvé face à un mur de brique parce qu’il n’a pas suivi les stratégies les plus importantes de ma méthode.

1. Si vous êtes obligé de vendre moins cher que vos concurrents, c’est soit que:

  • Vous ne vous vendez pas assez
  • Votre service n’est pas perçu comme apportant autant de valeur que celui de vos concurrents
  • Vous n’avez pas la bonne cible
  • Un mélange des trois

Dans son cas, il a délibérément choisi de vendre moins cher pour attirer ceux qui ne pouvaient pas payer les autres… Il trouvait que les autres facturaient trop cher leurs prestation. Je crois qu’il comprend maintenant pourquoi. Il ne s’est pas rendu service et ne rend pas service à ses clients… Moins cher est ok si vous pouvez déléguer et automatiser l’ensemble des processus, pas si vous vous payez à l’heure.

2. Si votre capacité à gagner des revenus est liée au temps que vous passez à travailler, vous n’avez pas de business, vous avez un JOB.

Une grande partie de son temps de travail peut être automatisé d’une façon ou d’une autre. Et ne pas savoir comment n’est pas une excuse pour ne pas automatiser un maximum. Il y a des programmeurs et des employés pour ça.

Il y a une raison pour laquelle, je conseille à mes clients de se constituer un cahier des politiques et des procédures, c’est pour qu’ils puissent déléguer facilement AVANT d’entrer dans le mur de brique. Attendre d’avoir le nez dans le mur est toujours une mauvaise solution, peu importe la raison (surtout le manque de temps).

3. Si vous ne pouvez pas faire de suivi avec vos prospects et vos clients parce que vous êtes trop occupé à les servir… Vous ne faites pas la seule chose qui mérite d’être faite.

C’est pour ça entre autre que nous utilisons l’autoréponse.

Trop d’entrepreneurs passent trop de temps à servir les clients et pas assez à leur vendre.

Cet homme à un fichier de 50000 personnes à qui il pourrait vendre des dizaines de produits pour lesquels il n’aurait pas à lever le petit doigt. Il ne fait pas la seule chose qui mérite d’être faite. Faire un suivi et vendre!

Cette situation n’est pas rare, je reçois ce type de e-mail au moins une fois par mois. Essentiellement ce type de problème est causé par une mentalité commune à ces entrepreneurs. Il gèrent leur entreprise comme avec une mentalité d’employé.

Amicalement,

Didier

11 comments for “Gérez-vous votre entreprise avec une mentalité d’employé?

  1. avatar
    6 décembre 2007 at 0:51

    En réponse à JERRYKITAMBO, j’irai dans le même sens que Lionel: Développer une proposition unique de vente, exprimer sa personnalité, la perception particulière que l’on a de ce marché, ou de cette niche, est la seule façon de parvenir à se distinguer de la concurrence. Et ça ne peut donc pas se faire, si l’on aborde ne serait-ce que 2 domaines en même temps.

  2. avatar
    8 septembre 2007 at 16:41

    La plupart de nos clients commencent avec une structure juridique simple comme la micro entreprise en France.

    La structure juridique est la chose la moins importante au début.

    Leplus important étant le marketing évidemment.

    Lionel et moi lançons nos projet en société parce que nous avons des attentes précises qui nous font penser que sur le long ce sera la structure la plus rentable.

    Mais rien ne vous oblige à faire de même.

    Amicalement,
    Didier

  3. avatar
    8 septembre 2007 at 11:53

    Merci à vous deux pour votre rapide réponse !
    Je n’n attendas pas moins de vous et cela me confirme que vous etes de vrais « pros ».
    Votre disonibilité et, surtout, votre réactivité m’ont beaucoup surpris (très agréablement je dois dire) !

    Une question cependant :
    Pensez-vous qu’un débutant (hyper-motivé) en Marketing de réseau, sans structure juridique, puisse tirer profit de la Méthode de vente de Didier, et lequel ?
    J’ai cru comprendre que cette méthode est surtout efficace pour des structures juridiqes établies…
    Merci encore pour l’excellent travail que vous faites tous les deux !!!

    Cordialement,
    Tarik HANNANE

  4. avatar
    6 septembre 2007 at 14:35

    Hanane,

    C’est normal d’avoir du mal au début, même moi, je me pause encore des questions sur la meilleure manière d’organiser mes listes de contacts.

    Entre cyberMailing et ce que nous permet de faire PHP et MysQL, il n’y a pas de limites.

    Mais avant de se lancer dans le compliqué, il faut faire du simple :

    – Monter une première liste
    – Y faire s’inscrire des personnes
    – et communiquer avec elles par le biais des autoréponses (messages en séquences)

    Histoire de comprendre un peu ce qui se passe, ce que vous pouvez faire facilement, et ce que vous ne pourrez faire q’au prix de plusieurs difficultés nouvelles à surmonter..mais que cybermailing contribuera à allèger !

    Avec CyberMailing, vous avez de quoi bien demarrer,
    Vous avez aussi de quoi progresser tout en continuant à vous appuyer sur une solution solide et adaptable à vos opérations.

    Le tout c’est d’y aller progressivement à la vitesse que vous permet vos moyens actuels.

    On est tous passés par là !

    Amicalement

    Lionel

  5. avatar
    6 septembre 2007 at 0:30

    Hanane,

    Vous pouvez modifier les formulaire comme bon vous semble…

    Normalement il n’y a pas de problème.

    Si vous avez une question spécifique à poser sur cybermailing…

    Le mieux est de poser la questionà Gilles surtout si elle est technique.

    technique at cyber-mailing.com

    Amicalement,
    Didier

  6. avatar
    6 septembre 2007 at 0:16

    Bonjour Lionel et Didier,
    Nouvel acquéreur de cybermailing, et probablement futur acheteur de la méthode « comment vendre sur internet… » je suis dubitatif quant à cybermailing qui, j’en suis pourtant persuadé, est un SUPER outil.
    J’ai un vrai problème à poser des connexions entres des formulaires dont je voudrai pouvoir contrôler l’aspect et les opérations d’autoréponses. Je « rame » un peu. Pourtant, j’ai vu les dernières vidéos de Didier (bravo en passant pour la pédagogie), mais, malgré cela, j’ai un peu de mal…
    Bravo pour le boulot que vous faites tous les deux chez e-Génèse.

  7. avatar
    24 mai 2007 at 10:15

    Je dirais, developper une proposition unique de vente.

    Comme d’habitude, cela passe par comprendre les attentes des futurs clients.
    Et leur montrer instantanément que vous les avez comprises.

    Vu la variété du marché, il faudrait dévelloper une offre pour chacun d’eux.

    Si j’était vous, je m’attaquerai à un seul domaine uniquement, tenterai de le dominer et après seulement m’attaquerait aux autres.

    C’est le seul moyen d’etre crédible.

  8. avatar
    JERRYKITAMBO-BIN-LUBENGA
    23 mai 2007 at 11:07

    quels sont les stratégies à utilise pour une entreprise nouvelle,qui viens de naitre en fin des gagner les clients sur le marché de fret maritime,fret aerien,tourisme,douaniere?

  9. avatar
    26 janvier 2007 at 11:58

    Cela illustre bien la méconnaissance des possibilités qu’offre Internet.

    Un commerce Internet doit être comme une boutique où les portes sont programmés pour ouvrir à telle heure, où les vendeurs, les caissiers et les livreurs sont des robots autonomes préprogrammés qui n’ont pas besoin de manger, dormir, prendre une pause, papoter entre eux, et qui en plus, travaillent gratuitement 24h/24 et 7j/7 !

    Imaginez si dans le monde « en dur », cela était possible ! l’inventeur ferait à coup sûr fortune !

    Cordialement,

    Nary

    http://www.business-opportunite.org

  10. avatar
    26 décembre 2006 at 19:28

    A quand la suite du Blog ?

    Pas de nouveaux articles depuis le 24 Novembre 2006… Que ce passe t’il ?

    Cordialement, Boris.

  11. avatar
    22 décembre 2006 at 23:56

    Comme si vous parliez de moi dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *