Génie Marketing

Quand les opinions se confrontent aux faits réels et que le brainstormîng provoque de véritables ouragans !

Démarrage d’entreprise

Cher ami,

Il y a quelques jours Lionel et moi avons demandé à certains de nos abonnés de nous faire part de leur projet de démarrage d’entreprise de façon à leur offrir notre aide et l’accès à nos ressources.

Vous pouvez remplir ce formulaire ici:

Formulaire de demande d’aider au démarrage d’entreprise

Alors que j’évaluais les différents projets présentés par nos abonnés je me suis rapidement rendu compte que la vaste majorité d’entre eux ne savent pas comment développer et présenter leur projets.

Alors j’ai décidé de vous offrir ici une liste de contrôle de démarrage d’entreprise… Qui vous aidera à bâtir votre projet sur des assises solides et à obtenir un maximum de coopération de ceux qui peuvent vous aider à démarrer, soit au niveau du conseil, au niveau du financement.

1. Développez votre idée pour en faire une entreprise.

D’abord et avant tout une entreprise c’est une offre de produit ou de service bien définie et claire. Déjà une vaste majorité d’entre vous butent sur ce premier point. Certaines personnes m’ont dit vouloir se lancer sur internet, devenir info-preneur, vendre des e-books, vendre leurs idées.

Quels produits ou services allez vous vous vendre?
À quel prix?
Avec quelle marge bénéficiaire?

Sans offres claire à faire à vos clients vous n’avez pas d’entreprise seulement un voeu pieu.

Vous devez clarifier votre idée et la transformer en offre.

2. Développez un modèle de revenu qui tient la route.

La première chose que tout investisseur, banque ou conseiller potentiel va évaluer avant de s’impliquer dans votre projet est sa capacité à générer de bons revenus. Ici la cible minimale est 100 000 euros la première année et un sérieux potentiel de croissance par la suite.

Vous devez absolument décrire comment vous ferez votre argent, et ce de façon réaliste.

Un e-book à lui seul ne génère pas 100 000 euros de revenus, et il n’y a pas de potentiel de croissance par la suite à moins de pouvoir vendre autre chose derrière.

Ces revenus doivent vous permettre de bouffer, d’assumer les obligations de votre entreprise, de réinvestir dans la croissance de votre entreprise.

Il y a quelques années un ami m’a contacté pour que je l’aide à démarrer son entreprise et à la financer. Lorsque je lui ai demandé combien il allait faire avec ça, il m’a répondu 3 000 000 de dollars.

Il n’a jamais pu me dire comment il allait faire cet argent. Je lui ai répondu qu’il allait se planter. Il ne m’a pas cru.
Il a lancé son entreprise. Les revenus de 3 000 000 ont fondu à 150 000. Son entreprise à tournée 6 mois… à perte. Il a fait faillite.

3. Décrivez votre modèle économique.

Ok ça c’est super important. Tout revenu gagné génère des coûts. Des coûts de production, de transaction, d’achat des produits vendus, de publicité, de locaux, de téléphone, votre salaire, celui des employés.

Comprenez-moi bien, le revenu ce n’est pas tout. Encore faut-il savoir combien il reste à votre entreprise une fois que toutes les dépenses sont payée.

Pour revenir à mon l’exemple de mon ami. Il a prévu ses coûts de façon totalement arbitraire en fonction du revenu. Il s’est donné 1 000 000 millions de coût d’opération, financé à moitié par un investisseur, sans jamais vraiment les décrires. Or la réalité c’est que son seul loyer, représentait le tiers de ce coût d’opération. Cette entreprise avait aussi des coût de main d’oeuvre exhorbitants, des coûts d’achat de produit vendu tout aussi exhorbitant. Ajoutez-y des revenus qui ne suivent pas et vous avez une autoroute vers la catastrophe.

Un autre exemple me vient en tête. Un client qui vendait sur internet des produits bio pour bébé. Il a très bien fait au niveau marketing et en 3 petites années il a développé son chiffre d’affaires à plus d’un million d’euros. Pas mal non? Ben non pas pas mal. Sa était tellement petite que chaque vente qu’il générait produisait une perte.

Avec un millions d’euros de chiffre d’affaires il n’était toujours pas capable de se payer un salaire décent et son entreprise faisait une perte de l’ordre de 30 000 euros par année.

Même si les choses allaient de mieux en mieux, ça aurait pris des années avant de générer un profit intéressant. Personne n’investira son énergie, ses ressource, son argent dans un projet non rentable. Je dis bien PERSONNE à part l’entrepreneur lui-même.

4. Appuyez vos prévisions par des chiffres

Vous savez, faire des projections c’est bien. Faire des projections conservatrices sur des chiffres précis c’est encore mieux.

La bonne nouvelle c’est que sur internet il est relativement facile et simple d’évaluer la capacité de vente de votre entreprise. J’explique exactement comment faire dans mon cours mais brièvement…

Vous pouvez utiliser Le keyword tool de google

https://adwords.google.com/select/KeywordToolExternal

Et évaluer la quantité de recherche sur vos mots-clés. Plus ces mots-clés sont ciblés. Plus ils rapporterons de clics et de conversion.

Pour des mots-clés très ciblés vous pouvez faire des projections à 10% de taux de clic et 2% de conversion. Pour ceux qui sont moyennement ciblés vous pourvez utiliser 5% et 1%, pour tous les autres utilisez 1% et 0,5%.

Ça vous permettra de connaître immédiatement combien de vente vous pourrez réaliser par mois. Je vous explique en détail comment choisir ces mots-clés et en évaluer la qualité dans le système marketing.

5. L’élément clé.

Il y a un critère discriminatoire par excellence. C’est la capacité de l’équipe de gestion à réaliser le projet. Si vous voulez-de l’aide, du conseil, du financement, un prêt bancaire. C’est ici que tout ce joue. C’est l’élément critique. Si vous voulez de l’aide, peu importe l’aide et de qui elle provient. Vous devrez démontrer à ceux à qui vous demandez assistance que vous êtes capable de faire aboutir votre projet.

Que regarde-t-on?

Les banques, les bailleurs de fonds, les conseillers, les mentors regardent tous ou à peu près la même chose:

1. Le lien entre votre expérience passée et votre projet actuel.

Plus il y a un lien étroit entre votre parcours et le domaines dans lequel vous voulez vous lancer plus il y a de chances qu’on veuille vous aider. C’est simple si vous avez 40 ans de métier dans un domaine il est clair, que vous serez plus à même de faire avancer votre projet d’entreprise. Parce que vous avez les contacts, parce que vous connaissez le marché, parce que vous avez développé une expertise.

Si vous n’avez pas d’expertise dans votre marché, vous devrez vous faire assiter par quelqu’un qui l’a. C’est indispensable.

2. La façon dont vous gérez vos finances personnelles.

Tous les bailleurs de fonds vous demanderont un bilan personnel. Pourquoi? C’est très très simple. Ils veulent savoir quelles habitudes financières vous avez.

Si vous dépensez systématiquement plus que vous ne gagnez, le première réaction d’un financier sera…

Holà! Cette personne veut utiliser mon argent pour financer un train de vie qu’il n’est déjà pas en mesure de se permettre!

Par contre, si vous avez un historique d’épargne et d’investissement systématique, les bailleurs de fonds sauront que vous utiliserez leur argent de façon diligente et responsable.

3. La capacité du porteur de projet à communiquer sa vision.

Ok ça c’est très important. J’ai vu des choses ahurissantes comme projet.

Par exemple…

« Je veux devenir info-preneur, je suis impliqué dans un multi-niveau, je veux lancer une boutique qui vend tel, tel, tel produits sans aucuns liens entre eux.  »

Ce n’est pas un projet. C’est un voeu pieu qui n’a absolument aucune chance d’aboutir. Pourquoi? le succès en affaires est le résultat d’un travail intelligent et hautement concentré. Concentré sur un marché, avec un coeur d’activité maîtrisé à la perfection.

Si vous n’avez pas cette capacité à identifier ce que vous voulez-faire, ce que vous voulez offrir et à qui… Je suis désolé mais les chances que quelqu’un de sérieux s’implique dans votre projet oscillent entre 0% et aucune chance.

Vous savez, comme conseiller, je peux accepter un modèle de revenu déficient, une structure de coût bancale, un financement inadéquat, une étude de marché bâclée. Parce que mon boulot consiste à vous aider à rendre tout ça solide comme le roc.

Mais je ne peux pas accepter d’investir mon temps, mon argent, les ressources de mes entreprises et ma réputation dans une équipe de gestion:

Incompétente dans son coeur de métier
Financièrement irresponsable
Incapable de communiquer sa vision

Si vous avez un projet sérieux, que vous avez les qualités qui vous permettent de croire que votre projet peut résussir, que vous êtes capable de communiquer votre projet de façon claire et concise et que vous aimeriez que Lionel et moi mettions nos ressources, nos connaissance et notre savoir faire à votre disposition je vous invite à remplir le formulaire de demande d’aide au démarrage d’entreprise.

Amicalement,
Didier Bonneville-Roussy

8 comments for “Démarrage d’entreprise

  1. avatar
    1 mars 2011 at 21:09

    Merci.Il est toujours très appréciable de recevoir d’excellents conseils.

  2. avatar
    Nfonka
    28 février 2011 at 13:15

    Salut Didier tu me fais rêver et j’aimerai avoir l’idée du prix de ton ouvrage et ce que tu prévois pour les débutants qui aspirent te ressembler.

  3. avatar
    11 février 2011 at 9:21

    MERCI !!!!TOUS SIMPLEMENT!!!

  4. avatar
    14 janvier 2011 at 12:13

    Merci pour ces conseils toujours utiles, trouvé LA grande idée est parfois bien difficiel mais ceux qui sont parti de rien ou presque et qui se sont lancé le regrettent rarement.

  5. avatar
    HOUNYO Aurélien
    23 décembre 2010 at 16:42

    Merci Didier, deux sentiments opposés m’animent après l’exament de se beau message: 1-je suis presse et entohusiasmer pour mon projet plein d’ambition de marketing internet et entreprenariat .
    2- Mai je me sens vider de ressource et vide, puisse que je suis dejà pleinement dans les erreures evoquer croyant que celà pouvez marcher, mais tu m’as prouver le contraire et je n’ai plus rien d’autre à vendre. merci
    cependant je tiens au projet d’entreprenariat même si je parait debutant nulle. car je crois à la réussite financière et la valorisation de mes capacités par ce moyen. mais avec vous.
    Pouriez vous etre le mentor de quelqu’un qui est nouveau dans le domaine et le suivre pas à pas jusqu’a ce qu’il ateigne le niveau de succès comme vous? vous avez gagnez ma confiance et je veux profitez de vous pour réussir le marketing internet et apporter mes capaciites à l’échiquier mondiale.
    encore Merci.

  6. avatar
    13 octobre 2010 at 13:26

    je vous remerci mr didier pour votre coeurs d’amour pour les débutants
    en marketing et tout les secret voue en nous conseillents sur tout des messages merci milles fois merci :
    bientot j’ai acheter le livre de ta formation sur le secret marketing
    je remis un peut de sous pour l’avoir c’est important pour moi

  7. avatar
    11 octobre 2010 at 19:04

    Didier je te remerci pour tes conseils je vient d’acheter ta formation sur le marketing ,j’ai hate de la recevoir et de commencer a mettre tous ca en place,merci.Jean Proulx.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *