Génie Marketing

Quand les opinions se confrontent aux faits réels et que le brainstormîng provoque de véritables ouragans !

Qu’est-ce qui ne va pas avec le marketing internet?

Il y a quelque chose de fondamental qui ne tourne plus rond en marketing internet.  D’un côté les gourous vous font miroiter tous les millions et milliards que vous pouvez vous faire dans ce business…

D’un autre il y a la réalité du terrain, celle à laquelle vous faites face dont on ne vous a rien dit et qui vous fait douter des prétentions des gourous avec raison

Écoutez, dès 2008 j’ai eu vent de ce problème, lorsqu’un nombre important de mes clients m’ont demandé de les aider à redémarrer leur business qui ne tournait plus.

C »était fou. Du jour au lendemain je me suis mis à recevoir des appels de partout de clients qui avaient un sérieux problème. Leur business qui tournait à plein régime à peine six mois auparavant se retrouvaient dans le rouge. Vlan comme ça, sans avertissement.

Plus moyen d’annoncer sans perdre une tonne d’argent. Adwords était devenu un puits sans fond. Et la situation se détériorait à vue d’oeil. D’un jour à l’autre les choses étaient de pire en pire.

Ça a commencé par un appel. Problème exposé, problème  réglé 24 heures plus tard. Le compte adwords de ce client était redevenu rentable.

Et un autre appel, et un autre, et un autre. Et le problème s’aggravait. Certains n’ont pas eu d’autre choix que de déposer le Bilan. Les revenus ne suivaient plus. Les banques non plus.

Je m’en souviens très bien parce que lorsque c’est arrivé j’étais avec Lionel à la Croix-Valmer. Nous nous sommes assis et on a réfléchi… Nous connaissions exactement la nature du problème.

Mais nous n’avions aucune idées de son ampleur!

Et nous n’avions pas de solution applicable par tous.

Alors c’est quoi ce problème?

Il est simple…

La concurrence!

Il y a quelques mois j’ai fait quelques recherches sur le portrait du e-commerce en France…

Et ce que j’ai vu m’a jeté par terre…

Entre 2003 et la fin 2009 on est passé de 5800 sites marchands à 64100 sites marchands

Paralèllement les revenus générés par internet eux sont passé de 5 milliard en 2003 à 31 milliard en 2009

Une concurrence multiplé par 11 des revenus multipliés par 6!

En moyenne chaque marchand obtient 2 fois moins de revenus en 2010 qu’en 2003.

Plus de gens qui se battent pour une part de revenus toujours plus petite ne peut avoir qu’un effet désastreux pour les profits.

évolution de la compétition des sites e-commerce entre 2004 et 2009

Quelle est la solution?

Vous savez, si le portrait s’arrêtait là je fermerais instantanément boutique. Je veux dire il n’y a aucune raison économique de payer plus pour obtenir un part toujours plus petite de revenus. C’est tout simplement incensé.

Mais ce que j’ai remarqué… Est encore plus intéressant…

Si les revenus moyens générés par le web étaient répartis également chaque site marchand ferait un chiffre d’affaires de 483 000 euros par année.

Seulement voilà… En connaisez-vous beaucoup des site marchands qui font 483 000 euros par années? En connaissez-vous 64100?

Non?

Bien entendu… Parce que les revenus sont très loin d’être répartis également.

Pourquoi plus que jamais, vous avez besoins de ma méthode.

En regardant de plus près comment cette nouvelle concurrence utilise l’internet pour vendre je me suis rapidement rendu compte…

Qu’ils ne savent pas ce qu’ils font.

Ils misent sur des mots-clés peu rentables dont le prix est gonflé par la concurrence.

Les mots-clés ultra rentables sont peu exploités.

Leurs efforts de communications sont hasardeux.

Leur processus de vente et de back-end n’est pas automatisé.

Ces entrepises disparaîtront très rapidement et se feront manger tout rond par ceux qui:

Ce concentrent sur des mots-clés à forte probabilité d’achat

Qui utilisent l’adéquation/message marché

Qui travaillent fortement sur le back-end

Qui diminuent les coût d’opération en automatisant leurs communication.

Aujourd’hui la plus grande opportunité en marketing internet se trouve dans la capacité à convertir mieux, à diffuser le message à plus de gens qui sont en mode achat et en retenant mieux les clients.

Qu’arrive-t-il à l’entreprise qui:

Paie moins pour chaque visiteur

Converti plus de visiteur

Vends plus à chacun de ses clients

Que ses concurrents?

Elle les bouffe.

Dans un contexte où la concurrence augmente à un rythme 2 fois plus élevé que les revenus vous ne pouvez pas travailler avec le même ensemble de règles que vos concurrents médiocres. Vous devez les cibler, les dominer et les mettre hors circuit.

La grande révolution de ma méthode en 2003 était qu’enfin pour la première fois en français quelqu’un présentais un processus de vente complet qui permettait de s’annoncer, de vendre et de générer du back-end.

C’est le minimum vital.

En 2010 ce n’est plus suffisant. En plus d’un processus de vente parfaitement exécuté. Vous devez apprendre à touver les  trous dans le marché, à les exploiter et à faire mal paraître vos concurrents.

J’ai récemment mis à jours ma méthode. Elle sera disponible d’ici une semaine ou deux.

Dans cette mise à jour je vous vous montre exactement comment trouver les trous dans votre marché pour dominer vos concurrents sur:

Les mots-clés ls plus rentables

En conversion

En rétention et en back-end.

J’ai appuyé ma méthode sur deux principes ultra simples.

  • intention de l’internaute
  • adéquation message /marché 

Combinés ces deux principes vous permettent…

D’identifier  les marchés et les cibles rentables

De convertir vos visiteurs 2 à 5 fois mieux que vos concurrents

Et de développer un back-end qui vous permet de dominer vos concurrent en grapillant leurs clients un à la fois.

Ça s’en vient bientôt.

Si vous n’êtes pas déjà inscrit sur Secrets Marketing et que la mise à jour du Cours Marketing de Didier vous intéresse, cliquez sur : Nouveau Cours Marketing Internet puis inscrivez vous.

Amicalement,

Didier

22 comments for “Qu’est-ce qui ne va pas avec le marketing internet?

  1. avatar
    14 septembre 2010 at 13:46

    Bonjour,

    Pour avoir lu les deux versions du cours de Didier, je peux vous affirmer que je ne regrette pas que Didier ai actualisé son livre. Il y en avait besoin !

    Je vais relire la deuxième version, car il faut le lire plusieurs fois pour tout saisir et l’appliquer.

    Christian

  2. avatar
    1 juin 2010 at 17:44

    Jean-Luc,

    C’est facile vous pouvez toujours aller sur le forum de secrets-marketing. http://www.secrets-marketing.com/forum

    Amicalement,
    Didier

  3. avatar
    Maudet
    26 mai 2010 at 23:48

    Bonjour,

    J’aurais voulu vous poser une question mais je ne trouve pas votre contact. Comment faire pour vous joindre par email?

    Merci bien

    Luc

  4. avatar
    15 avril 2010 at 5:04

    Bonjour,

    Il est vrai aujourd’hui que tout change très rapidement et que l’on doit s’ajuster aussi très rapidement. Il y a 5 ans le marketing internet était différents parce que les systèmes étaient différents.

    Aujourd’hui de nouveaux adeptes entre en jeu et aussi de nouveaux outils et tout ira toujours plus vite. Il faut être capable de s’ajuster le plus rapidement possible pour sortir son épingle du jeu.

    Amicalement

    Mario

  5. avatar
    Paul
    7 avril 2010 at 7:49

    Didier, Lionel,

    Je suis tout à fait d’accord avec ce que vous avez dit. Cette histoire de valeur du client, c’est tout simplement de la gestion en fait. Je suis un ancien gestionnaire de centre de profit comme on dit (ça jette hein :D), en d’autres termes je gérais un magasin et nous sommes habitués à tous ces indicateurs. Comme le panier moyen, etc…

    Seulement il y a un cas où c’est « dur » de raisonner comme cela : quand on lance un nouveau business/produit. Même si on a un prévisionnel, des études, etc… on ne sait pas à ce moment là si on sera dans les clous.

  6. avatar
    Paul
    7 avril 2010 at 7:24

    Jamark,

    La V2 est sortie mais la page de vente est encore l’ancienne page de la V1. J’attends qu’elle soit actualisée pour voir ce qui a changé et les bonus 🙂

  7. avatar
    20 mars 2010 at 20:50

    Bonjour Lionel,

    Je voulais simplement et de façon égoiste en savoir un peu plus sur cette
    mystérieuse méthode de Didier!

    Bon je vois que je n’en saurais pas plus pour l’instant.

    Je voulais tout de même remercier Didier pour son premier cours, j’ai beaucoup de gratitude c’est quand même grace à lui que j’ai pu décider de creer mon entreprise sur le net, les résultats obtenus sur Adwords m’ont permis de faire le pas!

    Sans sa méthode je n’aurais jamais eu ces résultats sur Adwords.

    Tenez nous informé de la sortie de la V2.

    Amicalement,
    Jean-Marc.

  8. avatar
    19 mars 2010 at 17:13

    En général, « trop de questions tue la réponse »… C’est bien connu 😉

    Non, le Back end naturel ne se limite pas aux abonnements

    Back end naturel signifie des ventes répétées par nature.

    Exemple : les produits consomables, les produits adictif (jeux, mode, passions), les services professionels (clics Adwords entre autre.. )

    Il est possible de faire aussi du back end qui ne soit pas naturel, mais ce sera « par nature » moins performant mais toujours mieux que pas de back end du tout.

  9. avatar
    18 mars 2010 at 19:54

    Merci pour cette réponse interessante!

    Je comprends mieux l’interet du back end.
    Cela m’ouvre l’esprit vers d’autres possibilités.

    Personnellement, pour toutes mes campagnes
    je n’ai pour l’instant qu’un seul produit à proposer
    dans la gamme et je n’ai pas d’abonnement à proposer.

    Si je comprends vos propos pour pouvoir rester
    sur Adwords aujourd’hui il faut absolument
    vendre un abonnement?

    J’avoue que pour le moment vos propos ne m’entousiasme
    pas beaucoup et ont tendance plutôt à me décourager.

    Non ne vous inquietez pas je suis plutôt optimiste
    et internet offre des milliers de possibilités…

    Je me suis procuré les 50 vidéos (ou plus…) de Ludovic et vous avoue
    que je n’ai pas encore pris le temps de toutes les visionner.

    Je pense qu’il y a dedans des aspects interressants et pertinants
    mais hésite encore à me plonger aveuglement dans sa vision
    de creation d’une campagne Adwords.

    Eric Cardonnel presente 2 points importants de votre nouvelle méthode,
    mais ces 2 points vous les recomandiez déjà sur votre ancienne méthode!

    Votre nouveau cours de marketing internet ne sera t’il pas
    seulement un approfondissement de votre ancien cours?

    Donnez vous des astuces concretes pour mettre en place
    un « Back End » ou simplement des directives que seulement
    des innitiés pouront appliquer dans leur business.

    Je ne remet pas en question votre professionnalisme, mais
    lorsque vous dites que la plupart des experts adwords je vous site :
    « Leur business est de savoir rentabiliser leur clients. »

    Ne faites vous pas la même chose en proposant votre methode?

    Amicalement,

    Jean-Marc.

  10. avatar
    18 mars 2010 at 18:47

    Jean-Marc,

    Je ne crois pas avoir jamais dit que les back-end pourrait être limité à un montant unique, encore moins de 25 euros.

    Si c’est le cas c’est une erreur. Les back-end représente les ventes que vous faites après la première vente à un client.

    La somme totale de ces ventes sur l’ensemble de la durée de la relation d’affaires avec un client, s’appelle la valeur à vie d’un client.

    C’est la fondation d’une stratégie agressive d’acquisition de client. Que vous devez utiliser si vous voulez dominer votre marché.

    Je vous donne un exemple. Cybermailing se vend 15,95euros. Si un client me coûte 15,95 euros, combien de back-end est-ce que je fait? 12 fois 15,95euros par année soit 191,40 euros par année. Sauf la première où je fait seulement 175,45 euros. Est-ce que je peux payer 15,95 par client? Absolument. Est-ce que je peux payer plus? Certainement. Là il faut calculer le taux de rétention et le nombre de mois qu’un clients reste pour faire le calcul du profit.

    C’est comme ça qu’on arrive à dominer la concurrence. En se donnant une latitude pour être plus aggressif qu’eux pour acquérir un client.

    Maintenant si votre entreprise n’as pas de back-end réel et idéalement naturel, elle n’a tout simplement pas d’avenir, face à une entreprise qui en a. Considérant les coûts d’acquisition qui monte, si vous DEVEZ faire un profit sur la première vente c’est que votre entreprise est en PÉRIL.

    Pour votre compte adwords. Quand vous recevrez mon nouveau cours refaites votre compte à la lumière de ces nouvelles informations. Ce que je vous souhaite c’est que cette campagne n’ai pas pourri votre historique d’annonceur. Mais si il est toujours bon, vous aurez nécéssairement un avantage sur les nouveaux joueurs.

    Pour les experts adwords… Manisfestement non. C’est un scoop. Mais il faudrait demander aux principaux intéressés. Éric Cardonnel en premier lieu. Je n’ai rien vu de Ludovic Bartélemy qui puisse me faire croire qu’il a même une petite idée de ce que je présente. Et ceux qui sont en régies ou en agence? Sérieusement, leur business n’est pas de savoir comment rentabiliser adwords. Leur business est de savoir rentabiliser leur clients. Ce sont deux jeux complètement différent. J’augmente la performance de n’importe quel de leur compte en 24 heures, s’ils ont un système de tracking fiable.

    Ceci étant dit le scoop est beaucoup plus fondamental qu’adwords. Il couvre l’ensemble du marketing internet.

    Amicalement,
    Didier

  11. avatar
    18 mars 2010 at 17:04

    Bonjour Didier,

    Ce que vous dites doit être vrai, n’étant à l’époque (et ni aujourd’hui d’ailleurs) pas un expert de Adwords j’ai misé sur la quantité et non sur la qualité, connaissant mon taux de converssion vente 1%, je ne me suis pas risqué à cibler, j’ai preferé ratisser large, et c’est surement là mon erreur.

    Erreur peut être pas car aujourd’hui j’ai une liste « relativement »correct.

    Mais je dois dire que vous avez aiguisé ma curriosité sur le « Back-end »
    je me souviens je crois que c’est dans votre méthode vous disiez que le potentiel était de 25 euros par prospect (peut être que ce n’est pas vous!) est ce cela le « back end »?

    J’avais une question à vous poser :

    J’ai un compte adwords avec une campagne qui à chuté, est il plus judicieux de fermer le compte, d’en creer un autre et refaire la campagne ou améliorer la campagne existante (avec des mots clés dans tous les sens)?

    Merci pour votre réactivité.

    Amicalement,
    Jean-Marc.

    P.S. Pensez vous que la plupart des experts de Adwords connaissent déjà les informations de votre méthode ou votre méthode est elle un véritable scoop 2010 ?

  12. avatar
    nicolas
    18 mars 2010 at 0:06

    Euh… et cette méthode elle sera prête pour quand ? 🙂

    Je pense representer beaucoup d’internautes en disant… nous avons hâte !

    Bien à vous

    Nicolas

  13. avatar
    17 mars 2010 at 23:59

    Bonjour Didier & à Tous,

    Effectivement, Adwords n’est plus rentable de mon côté, j’ai essayé les fautes d’orthographe & les mots clés très peu recherchés aussi … J’en ai fermé le site.

    Là je suis sur un autre projet, j’espère que votre produit sera dynamiser et booster le business comme le premier me l’a permis il y a 5 ans maintenant !

  14. avatar
    Sylvie
    17 mars 2010 at 22:11

    Bonjour,

    Pourtant je vais très loin dans la précision de mots clés, et j’ai essayé je pense tous ceux de mon secteur.

    Je ne cible plus depuis longtemps des mots clés généraux, mais bien des mots clés spécifiques de produits, donc théoriquement, les gens devraient être acheteurs, et j’envoie directement sur une page présentant le bon type de produits.

    Et de toute manière avant, on pouvait recevoir un grand nombre de visiteurs envoyés par google, et maintenant ce n’est plus le cas, car je pense qu’il y a trop d’annonceurs, et les clics sont énormément plus élevés, donc c’est non rentable, vu la marge que j’ai par produit.

    Malheureusement autant à une époque mes campagnes étaient rentables, autant maintenant je préfère axer mes efforts sur le référencement. Et je pense que l’avenir est dans la création d’une communauté (forum, mais aussi twitter, facebook), voir mettre en place un système d’affiliation.

    Il est clair qu’actuellement le taux de conversion est faible, et les clients ne recommandent pas souvent, car une fois équipés, ils n’ont plus de besoin ou moins. Pourtant j’ai souvent des emails m’indiquant qu’ils sont contents des produits reçus, et de ma réactivité à répondre à leurs questions. Donc le service apporté semble convenir, et je n’ai pas de retour de produits. Mais, c’est une cible de particuliers.

    Cordialement,

  15. avatar
    17 mars 2010 at 20:44

    Sylvie,

    Lorsque je parles de saturation, elle s’applique à toutes les niches. Maintenant, il y a encore des mots-clés juteux sur toutes les niches. Il y a encore du profit à faire avec adwords. Si vous n’y arrivez pas c’est probablement que vous n’êtes pas encore allée assez loin dans la précisions des mots-clés et de l’adéquation offre/marché.

    Si vos taux de conversions sont de moins de 2% sur votre trafic adwords c’est très certainment le problème.

    Maintenant si ce n’est pas rentable même sur le long terme, votre problème se trouve aussi au niveau du back-end.

    Si vous avez déjà acheté mon cours récemment ou dans un lointain passé… Je vous suggère de passer sur le forum de discussion. De m’en gliser un mot et de me donner l’URL de votre site pour voir ce qu’il est possible de faire.

    Et je suis certainqu’il y a des tonnes de petits détails qui peuvent être facilement améliorés.

    Amicalement,
    Didier

  16. avatar
    Sylvie
    17 mars 2010 at 20:24

    Bonjour,

    Il est loin le temps où l’on achetait des mots clés à 1 ou 2 centimes sur google, et l’on redirigeait le trafic sur une page étudiée pour gagner de l’argent grâce à adsense, en l’optimisant sur un mot clé plus rémunérateur, dans la même niche que ceux achetés à bas coût. Et c’était hyper rentable à l’époque.

    Maintenant, même en étant super doué au niveau de la rédaction des annonces passées sur google, en envoyant vers une page en adéquation avec l’annonce, et en utilisant des mots clés visant normalement les acheteurs, de produits bien précis par exemple, ce n’est plus rentable immédiatement, ni à long terme, lorsqu’on étudie le chiffre d’affaires rentré par prospect.

    Maintenant, j’ai une boutique en ligne dans le domaine de la déco, et ce n’est pas mieux que pour le marketing internet, tout est saturé.

    Créer une base de données de prospect, en les amadouant par un ebook, conseils ou autres n’est pas faisable dans tous les domaines. Dans certains secteurs, il n’y a tout simplement pas d’inscription.

    Aujourd’hui, il faut utiliser d’autres techniques, comme les réseaux sociaux, et trouver le moyen d’apparaître comme l’expert dans une niche. Ce qui n’est pas toujours évident lorsqu’on vend des produits physiques. Il faut trouver quoi rédiger régulièrement en trucs et astuces pour intéresser les lecteurs continuellement.

    Cordialement,

  17. avatar
    17 mars 2010 at 19:18

    Jean-Marc,

    J’aurais tendance à vous dire que ce n’est plus possible sur un marché aussi concurrentiel. Probablement pas avec les volumes dont vous parlez en tout cas.

    Ceci dit il est toujours possible d’aller chercher du trafic pas cher par le réseau de contenu, et par les mots-clés ultra-ciblés.

    Maintenant la grande question que je me pose c’est pourquoi vos conversions doivent-elles-être à 0,50$.

    Si c’est nécéssaire pour le profit, vous êtes probablement dans un modèle de revenus dont la base est sappée par le manque de back-end.

    Amicaleent,
    Didier

  18. avatar
    17 mars 2010 at 18:08

    Bonjour Didier et Lionel,

    Cet article me parle beaucoup et je crois que je ne serais pas le seul à me retrouver dans ce shema!

    Cela fait peu de temps que j’ai monté mon entreprise sur le net, moins d’un an et dans ce lapse de temps j’ai remarqué une diminution trés net de retour sur adwords.

    Je me suis procuré la methode de Didier en mai 2009 que j’ai mis en application sur une niche concurencielle « La minceur, Maigir, perdre du poids » j’ai eu des résultats impressionnant rapidement, sur un système automatisé, squeeze page, aweber, page de vente, copywriting… la totale!
    J’ai mis en pratique votre méthode, j’avais entre 450 et 700 converssions en double optin par jours, et un CPC (coup moyen par clic) de 0,06 $ US !

    Un taux de conversion pas terrible, pas optimisé du tout mais qui me permettais d’avoir un Cout converssion de moins de 0,50 $US.

    Pour moi c’était incroyable, débutant j’avais l’impression d’etre dans la cours des grands.
    Les ventes n’ont pas tardé à arriver!!!

    2 mois aprés je ne sais pas ce qu’il c’est passé, de 600 converssions jours je suis passé à 150 à 200 converssion/jours et cela n’a pas cessé de diminuer, jusqu’à aujourd’hui.

    Pour moi il est vrai que votre ancienne méthode est obsolette, interessante pour une sensibilisation mais plus d’actualité.

    J’ai essayé de rectifier tant bien que mal pour retrouver le même rapport et le même taux de converssion et je ne l’ai jamais retrouvé.

    Le points positif de tout cela : Je n’ai pas cessé jusqu’à maintenant de me former sur les différentes façons de générer du traffic sur mes sites!

    Mais j’avoue que parfois je doute et je pense ne pas être le seul dans ce cas.

    Je ne sais pas si je vais acquerir votre méthode, bien que cela me tente beaucoup, je me suis tourné vers le referencement naturel.

    J’avais juste une question qui me brule les lèvres, avec votre méthode penser vous que je puisse retrouver plus de 600 converssions/jours à moins de 0,06 dollars US, et un cout converssion inferieur à 0,50 $US en 2010 ou cette époque est elle revolue?

    Amicalement,
    Jean-Marc.

  19. avatar
    17 mars 2010 at 16:59

    J’aurai tendance à vous dire : trouvez vous un vrai marché.

    Celui de bisenessfacile n’en est pas un. Du moins tant que vous n’êtes pas capable de tenir la promesse que le nom de ce site suggère.

    Vous êtes si nombreux à tomber dans ce genre d’opportunité d’affaire..
    et à jouer les rabatteur pour un système qui se mord la queue.

    Dites vous que vous avez appris certaines choses mais cherchez un vrai marché porteur.

    Au moins vous êtes franche puisque vous avouez que ce n’est pas si facile… 😉

  20. avatar
    17 mars 2010 at 16:49

    bonjour!! apparament je n’ai encore pas trouve la bonne formule pour gagner meme 200 euros,alors j’ai pense abandonner!!!j’aimerait des renseignements ,car je n’ai plus envie d’investir pour rien!!!! merci pour mes questions!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *